Le Lapis-lazuli est une roche composée de plusieurs variétés de minéraux en proportion variable. La couleur du Lapis-Lazuli est donc déterminée par l’abondance de chacun de ces minéraux dans le fragment de roche. On y trouve la Lazurite et l’Azurite pour la couleur bleu outremer. La sodalite apporte plutôt un bleu-violacé. L’haüyne donne une touche de bleu océan translucide. La calcite, de couleur blanche, donne les veinures blanches de la pierre.

Une autre particularité du Lapis-Lazuli est de contenir des inclusions de Pyrite. La Pyrite est une espèce minérale composée de sulfure de fer donnant au Lapis ses célèbres éclats dorés.

Son utilisation remonte à au moins 7 000 ans. Dans l’Égypte antique, le lapis était une des pierres ornementales préférées, notamment pour sculpter les scarabées. La pierre était aussi réduite en poudre. On la buvait alors comme une « potion » aphrodisiaque lors de l’époque romaine, ou bien, mélangée avec du lait, au moyen âge, le Lapis-Lazuli prévenait l’esprit de la peur, du doute et de l’envie. 

On utilisait aussi la poudre de Lapis-Lazuli comme pigment pour les fresques a tempera, par exemple, le ciel du plafond de la Chapelle Sixtine  provient de Lapis broyé venu sur le dos des chameaux afghans. Cet usage a cessé au début du XIXe siècle par l’introduction de pigments de synthèse, parfois appelés outremer français.

Plus de Détails